Devenez élève à Poudlard, et choisissez dans quel camp vous allez combattre
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Scylla grindelwald, directrice de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
♕ Direction de Poufsouffle ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 227
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 30
Localisation : à Poudlard, comme toujours
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier confirmé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balaiacquise
patronusacquiselynx
transplanageacquise
occlumencienon
legilimencienon
animagusnon
augureynon
métamorphomagenon
fourchelanguenon

baguette baguette: 23,5 cm en bois de bouleau et cheveu de Vélane

MessageSujet: Scylla grindelwald, directrice de Poudlard Lun 19 Mar - 16:46



Fiche d'identité


Nom : Grindelwald

prénom : Scylla

Née le : Mystère, elle a un peu plus de 40 ans (pour la race Faërienne, c'est très jeune), et on situe son lieu de naissance à Callisto, village retiré en bordure de la frontière du royaume de Faërie.

race : faërienne

taille : 1m71

statut marital et familial : célibataire (on ne lui connait de petit copain), soeur ainée d'une fratrie de 6 frères et soeurs.

armes : sabre japonais à la lame empoisonnée

spécialité(s) : Magie élémentaire, alchimie (sciences des plantes et médecine), sciences des objets magiques (fabrication d’objets magiques, création et activation de portails magiques, etc.…).

profession : directrice de l'école de magie Poudlard

domicile : Appartements du directeur, au second étage, école de magie Poudlard



Signes particuliers


[justify]C'est elle qui ressemble le plus à sa mère, la princesse Magali, avec sa taille haute, ses yeux verts et ses cheveux noirs ondulés. Mais ses cheveux arborent à présent une mèche blanche, seul témoin des tracas passés de cette femme remarquable. Parce qu'elle est faërienne, elle peut vivre jusqu'à l'âge canonique de mille ans, sans que sa beauté n'en pâtisse réellement. Alors malgré ses 40 ans, elle n'est pas vieille, loin de là. Pour preuve, son visage ne souffre d'aucune ride et son apparence reste celui d'une jeune femme énergique et athlétique. De sa famille, elle est celle qui arbore les traits les plus humains, et paradoxalement, elle est celle qui déteste le plus l'humanité dont elle est issue pour moitié. Si ses oreilles sont légèrement pointues, on la confond volontiers à une femme humaine. Elle s'habille sobrement, n'aimant pas le luxe ou le raffinement. Elle se vêt souvent d'une simple chemise et d'un pantalon, et garde au choix ses cheveux détachés ou en chignon négligé.

Son caractère est à l'image du reste de sa famille : compliqué, violent, remarquable. Elle hait les humains, et déteste qu'on la confonde avec cette espèce qu'elle juge "minable, répugnante, immature". Elle ne leur a pas pardonné leurs guerres contre son peuple. Elle n'a pas non plus pardonné son père, humain, pour le mal qu'il a fait au sein de sa propre famille. Pourtant, après bien des voyages, et rendue plus sage par son expérience de la vie, elle apprit que les faëriens n'étaient pas non plus des saints, et que le mal n'était pas le fardeau d'une seule race. Aussi, elle garde sa haine tout au fond d'elle.
Scylla a un sens profond du devoir, de la justice et de l'ordre. Si elle avait été un homme, elle aurait eu plaisir à s'élever dans une carrière militaire. Mais comme elle est née femme, elle se contente de politique, et des responsabilités qui vont avec.
Maugrey a toujours dit d'elle : "c'est quelqu'un qui sait ce qu'elle veut, et surtout, comment elle l'obtiendra. Le truc, c'est que c'est juste une maniaque psychorigide. Je n'ai jamais vu quelqu'un autant aimer commander les autres. Une vraie plaie !"
Elle sourit quelque fois, mais son visage porte le masque de la gravité, voire de la froideur. Mais au fond de son coeur, elle est aimante et attentionnée, et ferait n'importe quoi pour ceux qu'elle aime. Elle ne sait juste pas comment le montrer.
Enfin, ce n'est peut être qu'un détail, mais Scylla n'aime pas l'échec. Logique donc, qu'elle se montre mauvaise perdante. A cause de son caractère borné et rigide, de son charisme de général des armées, elle toujours fait fuir les hommes. Par conséquent, elle s'accommode de son célibat... pour le moment.






Biographie


[justify]Sa date exact de naissance n'est pas connue, ou alors d'elle seule. Ceux qui savaient ou auraient pu le savoir sont morts ou disparus. Mais une chose est sur : c'était il y a près de 40 ans, dans une miséreuse petite maison un peu à l'extérieur de la petite cité de Callisto. Cité est un bien grand mot, car Callisto tenait plus du village retiré que d'une ville florissante. Seuls les parias venaient habiter là et les Grindelwald, parents de Scylla, semblaient être des parias chez les parias.
Enfant, Scylla grandit seule, à l'écart des autres bambins qui la malmenaient volontiers. Elle comprit avec le temps que sa nature mi-humaine attisait haine et méfiance chez les faëriens. Elle n'en voulut pas à son père qui s'occupait bien d'elle, et l'aimait tendrement. Sa vie fut difficile durant les premières années de sa vie, sa famille vivant dans une extrême pauvreté, les villageois de Callisto ne facilitant pas leur survie. Mais la vie devint presque insupportable à la naissance du premier fils de la famille, Seth. Avec une autre bouche à nourrir, il n'était pas aisé de manger à sa faim à la maison. Mais Scylla, devant l'adversité, en nourrit un sens des responsabilités et du dévouement remarquable, surtout chez une petite fille.

Peu après la naissance d'Arcturus, le seconde fils, ce fut avec soulagement que la famille récupéra ses titres, ses domaines et sa fortune. La vie devint plus facile, plus belle et Scylla avait deux frères avec qui tromper la solitude. Le retour à Sélune fut marquée de sa rencontre avec le jeune Maugrey, un des rares faëriens qui ne voyaient pas en elle un monstre, et la naissance des jumelles Nephtys et Phobia.

Et puis un jour, alors qu'elle était à Poudlard comme élève, elle reçut une lettre de sa mère l'avertissant que sa soeur nephtys et son frère Seth, avaient été enlevés par leur père. La raison en demeurait obscure, mais ne présageait rien de bon. Scylla revint chez elle pour aider sa mère à les retrouver tous. Hélas, ce fut vain et Scylla termina son cursus scolaire sans avoir de nouvelles de son frère et de sa soeur.

Ce fut en sorcière fraichement diplômée que la délicieuse jeune fille revint à la demeure familiale pour seconder sa mère dans son devoir de matriarche et de princesse. Elle aida à l'éducation des enfants qui restaient, tout en menant ses propres recherches pour retrouver Nephtys et Seth. Elle ne désespérait pas de les revoir un jour.
Un soir de pluie, elle découvrit sa mère dans le salon en grande discussion avec un inconnu caché sous une cape. Effrayée, craignant la visite d'un mangemort, elle fondit sur le visiteur et lui arracha sa cape. A sa grande stupéfaction, elle se retrouva nez à nez avec une adolescente en tout point semblable à sa soeur Phobia, à l'exception près que l'intruse avait un regard dur et sec. Nephtys était revenue, et son coeur innocent avait fatalement changé.
Nephtys ne fit pas de grands discours sur ces années d'absence, mais Scylla avait bien compris que son père, Nathaniel, était en fait un mangemort et qu'il avait donné ses deux enfants préférés à la cause de Voldemort. Elle éprouva depuis une haine sans borne à son géniteur.

Nephtys resta à Faërie, où elle se reconstruisit doucement. Scylla restait toujours derrière sa soeur, pour la guider, pour la protéger, agaçant cette dernière au point de provoquer de nombreuses disputes. Nephtys fugua souvent.

Peu après le retour de Nephtys, Scylla remarqua que sa mère changeait physiquement. Son ventre s'arrondissait lentement depuis quelques semaines, et les signes ne la trompèrent pas longtemps. Magali était encore tombée enceinte. Mais en l'absence de leur père, Nathaniel, à la maison, Scylla supposa la présence d'un amant dans le coin. Au fond d'elle même, elle félicitait sa mère de cette initiative qui les éloignait enfin de la coupe du père de famille.
Mais à la naissance du dernier fils de la famille, quand ses yeux se posèrent sur les oreilles à peine pointues du bébé, elle comprit à quel point elle s'était trompé. cet enfant avait des gènes humains, et le seul humain que sa mère avait jamais aimé était leur père à tous : Nathaniel. Furieuse contre sa mère, elle lui réclama quelques explications.
Magali avoua alors avoir revu en cachette son époux, et avoir calmé son ire en se donnant à lui régulièrement après la fuite de Nephtys. Elle admit également que malgré les horreurs engendrées par nathaniel, elle l'aimait encore follement, et que chaque fois qu'il apparaissait devant elle, c'était plus fort qu'elle, il lui fallait tomber entre ses bras.

Suite à cette révélation, Scylla commença à prendre la place de sa mère au sein de la famille et se montra être un véritable tyran pour ses frères et soeurs. Arcturus en eut vite assez et fut le premier à quitter la demeure pour embrasser une vie de vagabondage. Phobia resta, mais en prenant sa propre maison de l'autre côté de la ville. Nephtys, elle, suivit les conseils de sa mère et se proposa tout naturellement comme professeur à Poudlard.

Désormais seule avec sa mère et son plus jeune frère, Scylla se sentit trahie. Mais la solitude retrouvée eut quand même du bon car elle calme la rage de la jeune femme et lui apprit une lourde leçon : l'aveuglement ne menait qu'à la déchirure.
Une rumeur circule sur la mort de Nathaniel Grindelwald à la suite de cela : Scylla aurait oeuvré à la mort de son père. Mais d'autres, comme Maugrey, affirment que c'est Harry Potter qui l'aurait achevé. Finalement, seul Nathaniel sait réellement ce qui lui est arrivé.
Mais Scylla n'a rien d'une blanche colombe. Elle n'a pas hésité à envoyer des assassins contre son frère Seth pour l'arrêter dans sa folie, elle commandait tout le monde dans sa famille, et envoyait paître toute personne qui s'avisait de lui faire la morale.

Le meurtre de sa mère et l'enlèvement de son jeune frère Moreto portèrent un coup fatal à la fierté de la jeune femme qui vécut cela comme le pire échec de sa vie. Blessée, humiliée, et surtout déstabilisée, elle eut une grosse remise en question durant laquelle elle disparut de longues années, sans jamais donner de nouvelles.
On la crut morte, même, après 10 années écoulées. Même Arcturus, qui parcourait les routes sans cesse, n'avait jamais eu le loisir de la croiser ou d'entendre parler d'elle.

Et puis un jour, après la fameuse "Aurore Pourpre", Scylla revint, le visage plus serein et une mèche blanche dans ses cheveux. Ce fut la seule fois où Elle vit Nephtys pleurer de soulagement en la voyant, où elle vit sa soeur chérie manifester un si profond amour pour elle. Scylla sut alors que tous avaient murit, que Nephtys était devenue une mère dévouée à l'image de Magali, que Moreto était devenu un adolescent enjoué et sage, que Phobia n'était plus cette fillette sans cervelle et que Seth était enfin récupérable (et ce n'est pas peu dire !). Arcturus ? Oh, il était toujours resté le même, comme une constante invariable, comme si le temps et les évènements n'avaient aucune prise sur lui.

Scylla accepta le poste de directrice de Poudlard, déjà parce qu'elle ne savait pas quoi faire d'autre de sa vie, et ensuite, mener à la baguette toute une école de jeunes écervelés pubères l'amusait d'avance. Elle avait fort à faire, mais c'était le genre de défi qu'elle appréciait relever.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://nephtys81.deviantart.com/

Scylla grindelwald, directrice de Poudlard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1