Devenez élève à Poudlard, et choisissez dans quel camp vous allez combattre
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Yû Eänwen Dy'Nein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Yû Eänwen Dy'Nein Sam 10 Mar - 12:38

Nom : Dy'Nein
Prénom: Yû Eänwen
Âge : 24 ans (X7 âge garou)

Race : Garou:Elfe
Sa famille : Falaën et Dalania sont ses parents. Elle a une grande-sœur et un grand-frère, Elmista et Aschérit, ainsi que deux frère et une sœur de son âge, Khïnaï, Tsurugi et Amédée, se sont des quadruplés.

Description physique:
Yû à de longs cheveux blancs, à la base ils étaient bleu, mais suit à une expérience ratée, ils sont devenus blancs. Ses yeux sont verts, de la même forme que ceux d'un chat, sa peau est blanche, son visage lisse et fin, avec des traits réguliers lui venant de sa partie elfe, ainsi que des oreilles légèrement pointues. Elle porte une tunique en tissu noire et brune, fendue à la taille et laissant ses épaules nues. Sa tunique est resserrée à la taille par une ceinture de tissu blanche. Elle a des bottes en cuir souple de couleur brun, lassée de cuir noir, ainsi que des chaussettes hautes de couleur noir. Sur le bas de sa tunique, se trouve un étrange motif dorée connue de elle seule. Côté bijoux, elle porte un pectoral en or, gravé d'étrange motif, des brassières qui servent à retenir ses manches, sertie d'une perle verte, ainsi que des mitaines longues, noires, sur lesquelles se trouve un étrange dispositif, eux aussi sertis par des perles vertes. A sa ceinture pendent des outils étrange, ainsi que les même perles vertes. Elle porte un diadème serti d'une perle verte, et d'une larme en or rouge.

Description mental:
"Yû, ou deux âmes dans un seul corps" Voila souvent comment les autres garou la décrivent. En elle se trouve Yû et Eänwen, ce qui veut dire en vieil elfe : la fille de l'eau. Traduire par la femme marin. Yû déteste les menteurs et les lâches, la violence et la haine. Elle est timide, mais moins qu'avant, elle a grandi et son caractère à donc suivit le mouvement. Yû est loyale, en amitié comme en amour, même si elle évite de tomber amoureuse, ce n'est pas pour elle. Yû n'est pas une guerrière et une grande nageuse, le contraire d'Eänwen.
Eänwen n'est pas timide pour deux sous, mais si elle a bien une chose en commun avec Yû, c'est qu'elle déteste tout autant les lâches et les menteurs, elle a un certain sens de l'honneur. Eänwen est aussi loyale qu'un loup et rusée qu'un percepteur de taxe. Eänwen aime l'eau, voguant sur les murs comme on chevauche un cheval sauvage. Son amour pour l'aventure lui a souvent valu de se mettre dans des situations impossibles. Elle sait que la violence est parfois nécessaire pour arriver à ses fins et elle ne redoute pas de mourir, car tous le monde doit mourir un jour ou l'autre.

Histoire :
Yû est née la nuit de la Samaïn, la nuit ou le voile séparant celui le monde des morts du notre s'ouvre, suite à celle, les quadruplés on chacun l'âme de quelqu'un d'autre en eux. Yû est la plus faible, elle est souvent malade des poumons, une maladie inconnue à l'époque se nommant asthme. Suite à cette maladie, elle a dut mal à respirer, et quand elle fait une crise, elle s'étouffe et doit avaler en vitesse une potion qui ouvre de nouveau l'accès de ses poumons à l'air. A 11 ans, elle ressue une lettre de Poudlard lui enjoignant elle, sa sœur et ses frères à rejoindre l'école et à devenir des sorciers. Yû et Amédée y allèrent mais Khïnaï et Tsurugie y allèrent plus tard, ils devaient achever leur formation de loup Alpha pour construire une meute à leur tour.
Yû passa toute son adolescence à Poudlard, elle connut même la guerre opposant Voldemort contre Poudlard et elle y réchappa, gagnant en maturité comme tous les autres élèves, qui comprirent que la vie n'est pas toujours rose. Un jour, une expérience lui échappa. Les élèves devaient faire une potion pour leur examen de fin d'année, et un petit plaisantin de Serpentard, qui fut renvoyé suite à cella, changea un des ingrédients de Yû afin de la faire échouer et cella eut des conséquence irréparable. La potion de Yû se mit à bouillir tant et si bien que la pression fit exploser le contenue de la potion sur Yû. Elle se protégea le visage par reflex mais la potion brula ses bras. Elle perdit conscience à cause de la douleur et se réveilla à l'infirmerie, avec Aschérit et Faust la soignant. Sa famille était la, sauf son père qui était dans le bureau de la directrice. Quand elle put sortir de l'infirmerie, ses cheveux étaient devenus blancs et des cicatrices ornaient ses bras.
Elle termina ses études avec fruit et décida de voyager afin de percer à jour l'identité de l'âme qui l'habite.
Une nuit, alors qu'elle dormait, ses sens de garou lui apprirent qu'une présence se trouvait la, emplie de magie et de quelque chose d'autre. Elle se réveilla et observa son environnement. Le garou qui dormait à ses pieds releva la tête et gronda. Yû posa une main sur sa tête pour le faire taire et elle se leva lentement, imitée par le garou, en loup, à ses pieds. Yû prit son arc, encocha une flèche et attendit que l'intrus daigne se montrer. Elle était toujours la à observer quand soudain, un flache de lumière apparut dans le campement. Yû cacha ses yeux tandis que le garou les cachaient avec sa patte. Yû sentit une chaleur devant son visage et elle ouvrit doucement les yeux, s'attendent à un autre flache de lumière mais ce qu'elle vit devant elle la fit frémir d'excitation. Une boule de lumière flottait devant elle en diffusant une musique qu'elle seule semblait entendre. Cette boule luisit un instant avant de foncer hors du camp. Yû reprit ses affaires à la va vite et poursuivie cette boule de lumière, le garou sur ses talons. Ils couraient toujours quand soudain le sol se déroba sous les pieds de Yû, qui hurla un instant avant de toucher le sol.
Ouch!
Le garou tourna autour du trou jappant, ne sachant que faire pour l'aider, ils n'avaient ni cordes ni échelles, et encore moins le temps d'en faire une. Yû leva la tête vers le garou et lui cria.
Je vais bien! Trouve une autre entrée, il doit y en avoir une! Moi je vais explorer un peut!
Le garou tourna encore un peut autour du trou avant de détaller comme une flèche à la recherche d'une autre entrée. Yû se releva en se massant le derrière et observa le trou. Les parois étaient trop friable pour qu'elle puisse escalader, il ne lui restait plus qu'à chercher la sortie. Yû tourna sur elle-même et vit un tunnel devant elle. Pour avoir plus simple, elle se transforma en louve afin de profiter de ses sens pour explorer. Elle marchait dans le tunnel depuis un bout de temps quand elle vit devant elle de la lumière, peut-être était-ce la sortie? Yû courut vers la source de lumière et s'arrêta brusquement. Elle se trouvait au dessus d'une salle étrange.
Malgré l'état lamentable de cette salle, Yû pouvait deviner sa splendeur ancienne, avec ses quatre pilonnes soutenant le plafond, ses rosiers sauvages grimpant sur les murs, et ceux-la même pavés de bleu rappelant les couleurs de l'océan et son bassin rempli d'eau. Yû sauta sur un mur en ruine proche et se laissa glisser au sol avant de reprendre une apparence humaine. Elle s'approcha du bassin et trempa une main dedans.
L'eau est chaude, il doit y avoir un volcan sous cette ruine. J'espère juste qu'il est bien endormit et pas en plein activité.
Elle fit le tour de la salle avant de mettre les mains sur ses hanches.
Et bien, me voila tombée dans les bains. Il y a même des bancs pour s'assoir dans l'eau et en dehors. LA population qui a construit ça ne devait manquer de rien, et surtout ne douter de rien. Mais je me demande ce qu'il leur est arrivé, une telle civilisation doit être plus évolué que nous technologiquement et il ne reste que des ruines. Autant continuer mon exploration, je trouverais peut-être les réponses à mes questions?
Yû vit une arche devant elle et l'observa. Cette arche était magnifiquement gravée d’entrelacs étranges, rappelant une forêt.
On dirait des vieilles ruines elfiques, mais bon, comme on dit : ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.
Yû passa l'arche et au moment ou elle toucha le sol de la salle suivant, les murs s'allumèrent comme par magie, tandis que l'autre salle replongeait dans l'obscurité.
Et bien, voila quelque chose d'étrange. Il n'y a aucunes magies dans l'air mais la salle s'est allumée quand je suis entrée? Ce doit être une technologie épatante.
Yû observa la seconde salle. S'était une salle rectangulaire sur la longueur, toujours pavée dans les tons bleu marine. Des bancs étaient gravés à même les murs et des pilonnes soutenaient l'ensemble de la structure. Il y avait un bassin peut profond, remplie d'eau chaude, sans doutes les bains des enfants et des bébés. Des marches permettaient d'entrer et de sortir du bassin, des marches conçues pour des enfants, avec une rambarde sur la droite pour les empêcher de glisser.
Yû vit une porte sur sa gauche et elle la prit, se trouvant dans une petite salle carrée avec des crochets aux murs.
[color]Serais-ce la salle ou ils mettaient leurs vêtements?[/color]
Yû posa sa main sur les murs et soudain un bruit étrange se fit entendre dans la salle d'à côté. Yû alla voir et se qu'elle vit l'émerveilla. En touchant le mur, elle avait enclenché un mécanisme qui diffusé des bruits marins, suivit de toutes les créatures peuplant les fonds marins. Ça allait du simple poisson, en passant par les dauphins et les requins et qui fini par les baleines. Le bruit que Yû avait entendu était le cris de la baleine.
La jeune garou s'assit sur un banc et regarda ce balais marin jusqu'à la fin.
C'est magnifique, jamais encore je n'avais vue une telle merveille. Qui donc étaient ces gens pour créer de telles choses? Sans doutes un peuple de marin, toute la décoration semble axé la dessus.
Yû se leva et continua son exploration. Elle arriva dans des pièces similaires, quand soudain la lumière revint.
A tu était la toi?
La lumière tourna autour de Yû avant de filer vers une porte ouverte, l'attendant devant l'ouverture en clignotant.
Tu veux que je te suive c'est ça? Ok mais alors conduit moi la sortie après ça.
La lumière clignota plus rapidement et Yû la suivie, prenant ça pour un oui. La lumière lui fit traverser des salles toutes plus belles les unes que les autres, laissant encore plus de questions dans la tête de Yû : qui a construit toutes ces choses? Pourquoi ce peuple n'est-il plus? Comment ont-ils put construire tout cella?...
La lumière s'arrêta dans une salle qui s'éclaira au passage de Yû. Cette salle était remplie de nourriture à peine consommée et abandonnée.
Etrange, la nourriture est abandonnée la, comme si quelqu'un ou quelque chose les avaient tous fait fuir en plein repas.

La lumière clignota lentement, presque avec tristesse. Un bruit les fit sursauter toutes les deux et Yû encocha une flèche dans son arc avant de reconnaitre l'odeur. Son garde du corps arrivait, en humain, et au pas de course. Il attrapa Yû par le bras et dit.
Partons d'ici, nous somme au dessus d'un volcan et le reste de ces couloirs est envahie de monstres que je n'ai encore jamais vue
Nous ne pouvons pas quitter cet endroit, le trou pour rejoindre la surface est trop haut pour qu'on l'atteigne. Suivons cette lumière, elle nous conduira à la sortie, je le sent.
Le garou s'inclina et regarda la lumière avant de dire.
Toi la luciole tu as intérêt à nous conduite hors d'ici, sinon je t'enferme dans un bocal pour le reste de ta vie. Compris?
La lumière passa du doré au rouge et fonça vers le garou, mais Yû la retint et dit.
C'est mon garde du corps, il veut juste me protéger.
La lumière repassa au doré et guida les deux garous à travers les couloirs vers une pièce moins décoré que les autres, plus modeste. La lumière y entra et s'agita au dessus d'un coffre.
Je pense qu'elle veut que nous l'ouvrions
Faites attention, ça peut être dangereux.
Yû acquiesça et ouvrit le coffre, trouvant dedans des vêtements et des bijoux.
Des vêtements?
Elle en sortit un, une tunique en tissu brune et noir avec un motif doré et la montra à son garde du corps.
On dirait qu'ils sont nouveaux
Impossible, ces vêtements sont la dedans depuis des siècles, voir même des millénaires. Nous ne savons pas qui a fait ça, allons nous en.
Yû regarda son garde du corps dans les yeux et lui dit.
Je ne partirais pas d'ici tant que je ne saurais pas ce qui c'est passé ici et pourquoi cette lumière nous as conduit ici. Si tu veux partir, part
Je reste, je promis à l'Alpha de veiller sur vous.
Yû acquiesça et superposa la tunique devant elle, elle lui allait. La lumière tourna autour du coffre puis autour d'elle, tout ça sans arrêts jusqu'à ce que Yü enfile la tunique.
Quand elle l'enfila, elle vit une femme de la même taille qu'elle, elle marchait dans les couloirs, il y avaient des étales avec de tous et de rien, sans doutes la place du marché. Ensuite elle laissa la place derrière elle et se dirigea vers la partie haute de la ville, elle souriait, peut-être était-elle heureuse de rentrer et de retrouver sa famille et ses amis. La personne monta des marches en pierres blanches et elle arriva sur une place de cristal, ou se trouvait une étoile à huit branches au centre. Il y avait des arbres argentés et fleurissant tous les trois mètres et des bancs pour s'assoir. Une vieille femme se trouvait assise sur un banc, elle semblait attendre quelqu'un. La femme se dirigea vers la vieille dame et s'assit à côté d'elle avant de prendre ses mains sillonnés de rides et sèches.
Bonjour grand-mère, comment vas-tu?
Eänwen, ma petite fille vient de rentrer de son voyage en mer. Je vais très bien, juste mes os qui me font un peut souffrir, mais le médecin a dit qu'il allait m'arranger ça. Et toi? Ton voyage c'est bien passé?
Le voyage s'est passé sans encombres, la mer était calme et limpide. J'ai rencontré des gens étranges, avec une technologie encore primitive, nous leur avons enseigné à planter et a cultiver les produits de la terre. Ce sont des gens qui apprennent vite.
Elle sortit de sa besace une énorme pierre noire et la montra à sa grand-mère.
Qu'est-ce que c'est? Une pierre précieuse ronde?
Ils appellent cella une perle. Je pourrais en faire quelque chose avec un artisan compétant. Et j'ai déjà les dessins.
La vieille femme acquiesça et se leva avec difficulté, ensuite elle s'en alla, aidée par sa petit-fille.
La vision changea avec le départ des deux femmes et elle se stabilisa. La jeune femme était toujours la, mais la vieille femme était morte, ils venaient de la bruler et de répandre ses cendres au pied d'un énorme arbre argenté. A présent la jeune femme avait des bijoux conçus avec la perle verte. Celle-ci s'en alla après la cérémonie quand soudain un tremblement de terre se fit sentir. Quand il s'arrêta les gens se regardèrent, certains accusèrent les techniciens de creuser trop profondément, d'autres préférèrent fuirent, pensant sans doutes que le volcan devait se réveiller. Ceux la n'avaient pas tords car une seconde secousse, plus forte que la précédente se fit sentir. Les gens se cramponnèrent à ce qu'ils trouvaient et attendirent que ça passe. Un messager passa entre deux secousse porter un message et peut de temps après, les alarmes de la ville se déclenchèrent. Les gens se bousculèrent pour fuir, les mères appelèrent leurs enfants, les enfants pleurèrent après leurs mères. Certaines personnes, sentant que la fin était proche se serrèrent dans une dernière étreinte. Un message passa par magie dans la ville.
Allez vous réfugier dans les montagnes, l'Atlantide à sombrer dans les flots et à provoquer un immense raz-de-marrée qui vient vers l'Ile.
Le message continua de passer en boucle et les gens se précipitèrent hors de la ville. La jeune femme était dans ses appartements, elle venait de finir de se changer et elle jura en entendent le message.
[color=white]Peste! Il ne manquait plus que cella!/color]
Elle quitta ses appartements et courut vers la sortie de la ville avec d'autres personnes. Il y avait tellement de monde qui voulait partir que l'entrée et la sortie de la ville étaient bloquées. Les gens attendaient la depuis quelques minutes quand soudain des cris fusèrent et un vent de panique s'empara de la ville. Une énorme vague se dirigeait droit sur la ville. La jeune femme regarda l'énorme vague approcher et dit.
Il ne sert à rien de fuir, nous ne somme pas assez rapide.
La vague percuta les maisons et balaya les gens. La jeune femme ferma les yeux et accueillie la mort à bras ouverts.
Yû revint à elle dans l'appartement, son garde du corps l'avait rattrapée avant qu'elle ne tombe et ne se cogne la tête. Yû se redressa en se frottant les yeux avant de dire.
J'ai vue ce qu'il sait passé ici, un énorme raz-de-marré à tous balayé. C'est pour ça que tous est en ruine, sauf la ou la vague était moins forte, ou nous nous trouvons.
Yû se releva lentement avant de regarder la lumière.
Vous êtes l'âme de cette personnes que j'ai vue, n'est-ce pas?
La lumière clignota avec rapidité, comme si elle disait non.
Non? La vieille femme c'est ça?
La lumière clignota plus lentement, comme si elle disait oui.
Pourquoi moi?
La lumière clignota près d'elle avant de former une image dans la tête de Yû, celle de la femme
Je vois, l'âme qui m'habite est celle de cette jeune femme.
Yû regarda son garde du corps et lui dit.
Cette âme a dut sentir la présence de sa petite-fille en moi, elle voulait nous conduire ici pour que nous récupérions ses affaires
Et que vas-tu faire?
Je vais les prendre, après tout elles appartiennent aussi à mon autre moi.
Yû regarda la lumière et acquiesça, elle alla ensuite se changer. Elle ressortie de la salle, les mains dans le dos et elle sourie en voyant son garde du corps détourner le regard.
Un soucis?
C'est fort court
Vieux jeux. Allons-y et suivons la lumière, elle nous conduira en lieux sur.
Le garde du corps acquiesça et ils suivirent le lumière doré qui les conduisis hors de la cité en ruine. Quand ils furent ressortit, Yû se retourna et observa le tertre ou se cachait la ville en ruine, ainsi que la lumière.
Je reviendrais un jour, il me reste tant à découvrir sur le passé de mon autre moi, Eänwen, la fille de l'eau
La fille de l'eau?
Oui, une femme marin en gros.
Yû sourie à son garde du corps avant de dire.
Une longue route nous attend.
Son garde du corps acquiesça et redevint un loup avant de suivre Yû vers leur prochaine destination, Poudlard. Yû y revenait après 7 ans d'absence.

Autre : J'ai pris une histoire proche de l'Atlantide mais éloignée histoire de ne pas empiéter sur les RP d'autres personnes. Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♕ Direction de Poufsouffle ♕
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 227
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 30
Localisation : à Poudlard, comme toujours
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier confirmé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balaiacquise
patronusacquiselynx
transplanageacquise
occlumencienon
legilimencienon
animagusnon
augureynon
métamorphomagenon
fourchelanguenon

baguette baguette: 23,5 cm en bois de bouleau et cheveu de Vélane

MessageSujet: Re: Yû Eänwen Dy'Nein Lun 12 Mar - 17:40

très bonne fiche, je reconnais bien Yu dedans.
Merci de ne pas trop impliquer l'Atlantide, car je dois faire une petite fiche sur son histoire. En effet, l'Atlantide originelle est détruite, sa disparition ayant entrainé des catastrophes par le passé. Ton histoire est excellente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://nephtys81.deviantart.com/
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Yû Eänwen Dy'Nein Mar 13 Mar - 15:02

Merci et de rien.

Par contre en trois phrases tu viens de me faire rougir, peux de gens y arrivent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Yû Eänwen Dy'Nein

Revenir en haut Aller en bas

Yû Eänwen Dy'Nein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Eänwen Melwasúl [Hanegard] - [Validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard, l'Aurore Pourpre :: 
Poudlard
 :: Présentation :: anciens membres
-