Devenez élève à Poudlard, et choisissez dans quel camp vous allez combattre
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 45
Date d'inscription : 06/08/2012
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier fraîchement diplômé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balai
patronus
transplanage
occlumencie
legilimencie
animagus
augurey
métamorphomage
fourchelangue

baguette baguette:

MessageSujet: Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde) Mer 29 Mai - 22:10

Nathanaël avait mit pas mal de temps à réfléchit sur la démarche à suivre. Et il avait fini par se décider et alla vers le portail qui menait à faërie. Il était temps de refaire face à Moreto, il allait être surprit de voir comment le jeune homme avait grandit et prit en prestance mais celui qu'il considérait comme un frère allait lui aussi être surprit. En dix ans, Nath' avait bien changer et ne ressemblait plus à se petit garçon maladroit et peu sure qu'il avait été. Bien au contraire.

Le fait d'avoir grandit sous la garde de Faust l'avait forcer à mûrir et se montrer plus fort qu'il n'était. Le médecin l'avait travailler et briser temps mentalement que physiquement, le modelant à sa guise pour qu'il puisse survivre à se qu'il est. Physiquement il semblait faible mais il ne faut pas se fier au apparence. Il avait la force lycanthropique et se faufilais et bougeais avec la célérité et l'agilité du vampire. Faust avait de quoi être fière du résultat de ses années à l’entraîner et Nath' le lui rendait bien.

Le jeune homme passa le portail arrivant sur les hauteurs de la capitale, marchent tranquillement essayent de ne pas attirer l'attention se qu'il parvient à merveille jusqu’à l'entré du palais.
Phobia lui avait dis qu'il pouvait passer et il comptait le faire saluant ainsi Moreto avant le couronnement.

Est-ce qu'elle avait oublier ou que les gardes ne l'avait pas reconnu. ou tout simplement que se fut la capuche sur sa tête qui avait prêter à confusion en tout cas, le jeune homme se fut courser dès ses premiers pas dans le palais.
Il se faufila comme il pouvait hors de question de se faire avoir ainsi. Il esquiva de justesse l'attaque de deux gardes.
calmez vous... je suis ici en tout amitié, j'ai l'accord de Phobia.

Rien... il fut obliger d’accéléré et pour les distancer... Arrivant à d'immense porte il posa une main contre ses dernières reprenant son souffle, sa capuche lui cachant la vue il ne vit pas un garde lui sauter dessus ouvrant la porte du au choc de l’instant. Nath' glissa sur un bon mètre ou deux, le visage cacher sous sa capuche. la tête plaquer au sol et une lame au cou.
rhaaa lache moi!
Hors de question.
Mais j'ai rien contre Moreto, il serait idiot que je m'attaque à lui.
On ne prend pas de risque avec les événements avenir ont redouble de vigilance.
...

Le jeune hybride soupira se retenant de réagir physiquement au plaquage, il aurai pu mais il ne voulait pas causer de tord à cette homme qui fessait son travail. Des bruits de par arrivèrent mais il ne pouvait rien voir du au tissu bordeaux de sa cape qui le rendait aveugle à se qui l'entourait.

_________________
Dernier représentent de la ligné des  Lupin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 8
Date d'inscription : 21/11/2012
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier fraîchement diplômé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balaiacquise
patronusacquisechouette
transplanageacquise
occlumencieacquise
legilimencienon
animagusacquisechouette
augurey
métamorphomage
fourchelangue

baguette baguette:

MessageSujet: Re: Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde) Jeu 30 Mai - 7:17

Une intrusion venait de faire grand bruit au palais. Un homme, jeune et inconnu de tous, était en train de se faire courser par la garde du palais dont la mission était la protection du futur roi. Leur zèle en était tant décuplé, qu'ils se montrèrent sourds aux explications du jeune intrus.
Un moment donné, les gardes se retrouvèrent surpris, mais surtout inquiets, d'avoir perdu la trace de l'individu. Ils avaient faillit à leur mission. Devant le désarroi de ses troupes, le Capitaine Gavin n'eut d'autre choix que de participer à la traque de l'intrus. Il prit son épée courte, et se glissa dans les couloirs avec la furtivité d'une ombre. Il était assez confiant en sa capacité à retrouver cette personne, car il se savait bien entrainé, très compétent, connaissait le palais par coeur et était fin chasseur. Il ne lui fallut pas longtemps pour retrouver la trace du fuyard et lui tomber dessus en l’assommant à moitié avec une porte. Le plaquant au sol, il glissa sa lame froide et luisante sous sa gorge et attendit du renfort.
Le jeune homme qu'il venait d'attraper protesta, parlant de Son Altesse Moreto avec une familiarité qui fit monter le rouge au visage du Capitaine de la Garde Royale. Il se demandait qui pouvait être cet insupportable personne pour oser pareille audace, quand des bruits de pas lui firent relever la tête.

Un grand gaillard aux larges épaules et à la haute taille arriva, entouré de sa suite. S'il avait un physique massif qui rappelait les guerriers humains, les traits de son visage et la finesse de sa peau trahissait sa noble origine faërienne. Le tout s'accordait harmonieusement, et l'on pouvait affirmer sans mal que Son Altesse Moreto était bel homme, attirant la vue des jeunes filles et les faisant aisément rougir et battre des cils.
Moreto semblait très inquiet par le fracas de la poursuite, et craignit que l'on ne fit du mal à l'intrus. Un garde était venu jusqu'à lui en le renseignant sur ce qu'il se passait, à savoir qu'une personne s'était introduite dans le palais pour l'approcher, en se prétendant être son ami.

- Relevez sa capuche, que diable ! Que je puisse voir sa figure et vous dire si vous avez commis là une bêtise.

Gavin s'exécuta, sans toutefois relâcher son emprise. La sécurité de son suzerain passait avant la politesse, et s'il devait s'excuser, il aurait bien le temps de le faire après.
Le tissu retiré de la tête du bonhomme, Moreto détailla les traits de son visage, et bien que le jeune hybride eut pas mal changé pendant toutes ces années d'absence, le jeune prince n'eut aucun mal à se rappeler de ces yeux si expressifs. Il avait toujours les mêmes, quoiqu'un peu plus endurcis. Mais c'était également son cas, même s'il veillait à toujours porter sur le monde un regard sans haine et sans préjugé.

- Bien le bonjour, mon cher Nathanaël.

D'un signe de tête, Moreto ordonna à son Capitaine de relâcher son vieil ami, et Gavin s'exécuta, avec autant de rigueur qu'il avait mit pour l'attraper. Le prince se mit à pouffer de rire puis, réclama de Gavin qu'il retourna vaquer à ses habituelles occupations. Gavin s'inclina et se retira, non sans lancer un dernier regard inquiet en direction de Nathanaël.

- Pardonne-leur, ami, car ils sont sur les nerfs. Un couronnement est un évènement qui ne s'est pas produit depuis des siècles, et il ont une peur bleue de perdre leur nouveau roi avant même qu'il ne se soit assis sur son trône. Bien que Phobia leur ai laissé la liste des invités et des gens à laisser entrer au palais, ils sont si nerveux qu'ils ont déjà agressés avant toi quelques invités, dont la petite couturière qui doit faire ma tenue de couronnement.

Couturière qui avait bien faillit faire demi-tour et se calfeutrer chez elle jusqu'à ce que la folie de la cérémonie soit passée. Mais son contrat avec le palais était le plus beau de sa carrière, et on lui avait promis une belle récompense si elle menait à bien les travaux réclamés. Quelques pièces d'or, sonnantes et trébuchantes eurent tôt fait de lui faire entendre raison et de la convaincre de rester au palais pour coudre les tuniques.

- Bienvenu dans mon palais, dans un royaume à peine reconstruit. Daigne oublier cet incident et dis moi plutôt si tu souhaites rester ici pour les prochains jours. Ta présence me régalerait autant qu'elle me réconforterait, car la gouvernante est odieuse avec moi. Je n'ai jamais vu une femme porter autant d'amour pour les règles et l'étiquette. Je ne doute pas de ses compétences, mais j'aurais préféré la savoir plus coulante.


En dehors de ce reproche, ladite gouvernante était une jeune femme de Faërie tout à fait délicieuse à regarder, avec de parfaites manières, et sachant allier élégance et discipline. Réfléchie et calme en toute circonstance, c'était une maitresse de maison au courage et à la loyauté inébranlable. Si elle eut été un homme et qu'elle avait eu plus de force, elle aurait sans nul doute fait belle carrière au sein de l'armée.
Moreto, bien qu'agacé par les remontrances quotidiennes de sa gouvernante sur ce que devait faire ou non un futur roi, s'amusait à lui trouver des prétendants dans tout le palais, et il soupçonnait justement Gavin, le Capitaine de la Garde Royale, d'être le plus fervent de ses admirateurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 45
Date d'inscription : 06/08/2012
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier fraîchement diplômé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balai
patronus
transplanage
occlumencie
legilimencie
animagus
augurey
métamorphomage
fourchelangue

baguette baguette:

MessageSujet: Re: Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde) Jeu 30 Mai - 18:53

Nathanaël n'avait pu voir le visage du garde mais à sa poigne et sa manière de le maintenir il savait que l'homme n'était pas un novice... Les bruits de pas s'arretaire et une voix se fit entendre, une voix qui semblait surgir du passer, l’hybride eu un petit sourire en coin sur le moment. Mais il s'efface sur le champs à l'ordre donnée, il regarda en coin pour voir le garde puis il leva les yeux comme il pouvait pour regarder Moreto. Il avait tellement changer, enfin normal dix ans était passer et à le voir ainsi il avait eu de bon entraînement pour prendre son futur rôle au sérieux.
Bonjour mon cher Moreto, j'aurais aimer te saluer dans d'autre circonstance crois moi...

Le garde fini par lâcher prise bien obliger de lui rendre la liberté, le jeune homme se redressa et se frotta pas qu'il était sale, mais c'était un réflexe. Il remarqua le dernier regard que lui porta le garde peu rassurer et Nath' ne pu s’empêcher de lui tirer la langue, réflexe qui lui était rester de quand il était gamin c'était cela ou il s’énervait. et puis comme si il était du genre à faire du mal au jeune prince.
Je pardonne cela. Tu me connaît trop gentil pour être rancunier, mais bon va pas faire ébruiter cela. Faust me tuerais si il savait qu'un garde m'a mit au sol alors qu'il cherche à m'attaquer la plus part du temps et que je l'esquive. Il me le ferais payer...

Nath' en frissonna un moment en imaginant se que son maître lui ferait subir si il venait à l'apprendre se passant une main dans la nuque. regardent celui qu'il avait considérer comme un frère le seul qu'il lui restait même si il n'était pas du même sang, le faërien et lui avait passer leurs enfance ensemble avant qu'il ne disparaisse.
Mais je comprend très bien la réaction, qui ne serais pas sur les nerfs ,a près tout je suis un monstre mais eu ne savent pas que tu ne risque rien de nous...
pauvre dame...
Se palais est immense tu ne t'y perd pas?


Bête question il y vivait il était normal qu'il s'y retrouve mais lui avait couru les couloir tournant la plus part du temps dans une aile ou l'autre qui apparaissait et il était arriver ici par pure hasard... Il posa son regard sur le faërien
C'est oublier, ils ont fait leur travail même si ton garde plaque un peu fort mais c'est leur mission, ont ne peu leur en vouloir.

Il fit face à son ami sourient à ses paroles, il avait grandit mais dans le fond en l'entendent il revoyait le jeune Moreto. Il fit mine de réfléchir à la demande.

Je ne peu pas refuser, c'est demander par un ami et un futur roi dans les deux cas je ne peu pas me défiler. Tu peu donc compter sur ma présence à tes coter comme tu l'a été pour moi durant pas mal d'année.
Mais bon ma visite première était pour autre choses tout en aillant un lien avec ton prochain couronnement. Je voulais passer un peu de temps avec un homme que je considère comme frère et lui faire face avant qu'il ne soit trop tard et doivent demander audience pour lui parler.


Les dernières parole lui arracha un sourire ricanant
Mon pauvre chou, tu a une méchante gouvernante. Mais si tu veux je te passe faust volontiers on échange quand tu veux.

Il ne le disait pas sérieusement et ennuyait son vieil ami. Il ne le ferait pas pour la survit de l'un et de l'autre.
Dis toi que les prochains jours tu les passera avec un hybride qu'elle le veille ou non, te soutenant moralement face à ton tirant. Et je ne te lâcherais pas de l’œil ainsi elle sera obliger d’être plus laxiste sur ses remarques. T'a le droit de vivre et souffler une bonne fois avant d'assumer ton rôle de souverain

Oui Nathanaêl le charriais même avec l'age il pouvait avoir un petit coter joueur et il ne l'était qu'avec des personnes dont il appréciait la présence. Et ici c'était le cas. Au si loin qu'il puisse se souvenir il avait l'image de Moreto en mémoire et il était actuellement le seul qu'il lui restait en tête. Les autres aillant disparut au file des années. Effacer volontairement ou non de sa mémoire.

_________________
Dernier représentent de la ligné des  Lupin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 8
Date d'inscription : 21/11/2012
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier fraîchement diplômé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balaiacquise
patronusacquisechouette
transplanageacquise
occlumencieacquise
legilimencienon
animagusacquisechouette
augurey
métamorphomage
fourchelangue

baguette baguette:

MessageSujet: Re: Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde) Sam 8 Juin - 20:07

Les paroles de Nathanaël réchauffèrent le coeur du jeune prince. La présence d'un ami était ce qui lui manquait le plus dans cet immense palais, et qui pouvait faire fi des protocoles ennuyeux et rigides qu'imposait son rang. D'un geste de la main, Moreto invita son ami à le suivre. D'une voix ferme mais bienveillante, il intima l'ordre aux servantes de préparer la suite de son invité, celle qui était voisine de ses propres appartements. La très rigide gouvernante arriva presque aussitôt en courant, se retenant de fulminer de rage. Elle se mit à protester de la proximité d'un tel invité. Nul ne le connaissait, pouvait-on lui faire confiance ? Et puis c'était fort imprudent de concéder une telle suite, si proche des appartements de Son Altesse.
Ennuyé par les récriminations de la jeune femme autoritaire, il balaya son ire mal contenue d'un revers de la main. La gouvernante se tut, mais elle le prit assez mal. Les joues rosies de frustration, elle serra les poings si forts que les jointures de ses doigts blanchirent.

- Suffit, souffla Moreto dont la patience montrait les premiers signes de faiblesse. Nathanaël n'est certes pas de notre race, mais s'en est pas moins un ami très cher, qui fut le plus fidèle camarade d'école que j'ai jamais eu. Son amitié m'honore et n'a jamais faillit. Il n'aurait jamais idée de me faire du mal, bien au contraire. Je compte en faire un sujet du royaume, à titre honorifique. Il le mérite largement et vous n'avez rien à y redire, surtout que mes soeurs ont donné leur accord.

L'on vit la jeune dame blêmir, s'étend peu attendue à pareille situation. Evidemment, si toute la famille royale avait donné son accord et en premier lieu la régente, une simple gouvernante n'avait rien à y redire. Réduite à l'impuissance, la jeune femme battit en retraite et s'éclipsa avec toute la dignité dont elle était capable. Afin de garder la face devant l'invité de Son Altesse, elle aboya aux servantes qu'elle se chargerait elle même de préparer les appartements de ce précieux invité. Mais il ne fallait pas croire qu'elle avait digéré l'histoire, car elle venait de se faire passer pour une imbécile devant témoin. Son honneur en avait prit un coup.

- Je suis désolé pour elle, fit le jeune prince avec sincérité. Je n'avais pas l'intention de paraitre odieux avec elle, car au fond, elle ne fait que veiller à mes intérêts. Son zèle me cause hélas beaucoup de problème. Mais elle n'en est pas moins efficace. Je m'excuserai auprès d'elle plus tard, dans un lieu où il y aura moins de monde.

Il esquissa un sourire maladroit. Puis, il s'avisa de faire visiter le palais à son ami. C'était un moment intime, privilégier, et malheureusement, Nathanaël avait raison : ce serait le dernier avant longtemps, du moins à Faërie.

- Sinon, comment te portes-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 45
Date d'inscription : 06/08/2012
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier fraîchement diplômé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balai
patronus
transplanage
occlumencie
legilimencie
animagus
augurey
métamorphomage
fourchelangue

baguette baguette:

MessageSujet: Re: Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde) Dim 16 Juin - 9:38

La redoutable gouvernante arriva presque sur le champs après l'ordre de Moreto en se qui consistait à lui préparer la suite ou il dormirais, voisin au jeune prince. La faërienne fulminait presque de rage et ses protestation mire mal à l'aise le jeune hybride et pire encore quand Moreto lui fit signe de se taire et cesser ses remarques. Nath' vit la femme prendre sur elle serrent les poings. Il baissa directement les yeux voulant se faire oublier sur le coup. La pauvre... elle fessait son travail et elle n'avait pas tord à part Moreto et ses sœurs personne ne le connaissais et ces réaction était tout à fait normal. 
Je...

Il regarda la gouvernante filer aboyant qu'elle s’occupait elle même de la suite, il essaierais de lui parler au risque de se faire crier dessus mais il voulait mettre la femme plus à l'aise à son sujet. Et se n'était pas en restent planquer dans son silence que cela arrangerais les choses. 
Nath' reporta son attention sur Moreto qui s'adressait à lui, levant son regard vert sur son aîné et sourie un peu. 
Je le sais Moreto, mais elle est comme tes gardes, elle veille à ton bien. J'aurais pas du venir sa aurais causer moins de soucis crois moi. Quand tu aura été t’excuser au près d'elle j'essayerais de lui parler. En espèrent qu'elle l'accepte, j'ai rien contre toi et sa te le sais mais eux l'ignore, c'est pas facile à gérer...

Le jeune homme s'approcha de Moreto se mettent en route marchant à ses coter. Il esquissa un sourire à sa question.
Je me porte bien, il faut faire aller pour rester droit et fort. Et j'ai tout intérêt à ne pas flancher sans quoi mon maître me coupe en petit morceaux.

Il eu un petit rire nerveux en y pensant et frissonna, se souvenant de se que Faust lui avait fait subir quand il avait eu le malheur de flancher.
Mais je te retourne la question, j'aimerais savoir se que tu a fait depuis mon départ

_________________
Dernier représentent de la ligné des  Lupin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 8
Date d'inscription : 21/11/2012
Fiche RPG
Feuille de personnage
réputation réputation: sorcier fraîchement diplômé
compétences compétences:
compétencesacquise/inné ou nonanimal
Vol sur balaiacquise
patronusacquisechouette
transplanageacquise
occlumencieacquise
legilimencienon
animagusacquisechouette
augurey
métamorphomage
fourchelangue

baguette baguette:

MessageSujet: Re: Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde) Jeu 27 Juin - 9:02

Devant le discours gêné de Nathanaël, Moreto fit la grimace. Il se rendit compte à quel point le monde l'un était particulièrement différent du monde de l'autre. Cela les éloignait autant que cela les rapprochait. Pour couper court aux lamentations de son ami, le prince l'avertit :

- Mon cher ami, tu es bien loin de t'imaginer ce qu'il se passe dans un palais, surtout lorsque tu es pour ainsi dire le centre du monde. Enfin, le centre du monde de ton peuple. Tu es sans cesse épié, suivit, protégé, on décortique le moindre de tes actes, de ce que tu mange au petit-déjeuner jusqu'aux gens à qui tu parles en passant par ta garde-robe. Il n'y a pas une personne ici qui n'ai un oeil sur moi. Tous n’œuvrent pas forcément pour mon bien, un grand nombre, surtout parmi la noblesse, n'attendent qu'une chose : bien se faire voir de ma personne et recevoir en retour le fruit de leurs manoeuvres. C'est une lutte de chaque instant, et je dois d'avantage me méfier de mes propres sujets, surtout ceux qui trainent au palais, que des étrangers. Mon personnel et mes gardes ont été prévenus de ta visite. Tu porte sur toi un laisser-passer que t'as remis en main propre la régente, ma soeur. Ils n'avaient pas à te sauter sur le poil de la sorte, même si la méfiance et la peur a sans doute guidé leurs actes.


Il vérifia de s'être assez éloigné des oreilles indiscrètes et il fit d'étonnantes confidences à son camarade :

- Il y a un homme, dans le royaume, qui essaye de grappiller du pouvoir. Bien qu'il sache parfaitement qu'il ne pourra jamais régner lui même sur le pays, il manoeuvre en douce pour parvenir au plus haut de l'échelle sociale, à une place qui lui est permise et dont nul ne pourra le faire déloger. Je sais qu'il me fait surveiller, et qu'il entend bien effrayer mes amis pour me couper d'eux, de sorte qu'il puisse mieux se rapprocher de moi. Je crains que certains hommes qui t'ont agressés dans les couloirs ne soient à sa solde. Je ne crois pas que mon Capitaine de la garde et ma gouvernante travaillent en secret pour lui, mais je les crois capables de se laisser influencer et berner par de petits malins. Sans doute leur a-t-on laissé entendre qu'une menace terroriste planait sur moi. Aussi, je comprends que tu veuilles t'excuser auprès d'eux pour le dérangement, mais je t'interdit de penser que tu n'aurais pas du venir. Ici, c'est moi le maître, et j'entends inviter mes amis quand je le souhaite, et non pas me plier aux exigences de mes ducs, comtes et barons.

Délaissant son sinistre discours, Moreto tira son camarade par le bras, et lui fit prendre la direction des jardins du palais. Il voulait lui montrer le cadeau de couronnement de Nephtys, à savoir tout un jardin composé de plantes aussi belles que rares, qu'elle avait eu un mal fou à trouver et à ramener. Mais le résultat était magnifique. Elle était même parvenue à créer une pousse vigoureuse de l'arbre le plus ancien de Faërie et qui revêtait de par son âge canonique un aspect sacré. A cause la guerre, il avait été détruit, mais Nephtys avait coupé une branche un an plus tôt en guise de souvenir et l'avait fait poussé dans sa serre. Après la guerre, elle avait jugé plus juste que la pousse revienne à Faërie et qu'un nouvel arbre sacré grandisse dans les jardins royaux. Les jardiniers vénéraient quasiment le végétal au même titre que leur roi, et il revêtait à présent le symbole de la renaissance du pays.

- L'arbre a été baptisé Guinivélez, ce qui signifie régénérescence. Tiens, mon nom de souverain a été choisi. C'est le Grand Patriarche du temple qui l'a trouvé. Je serais le Roi Ar-Fur II. Mais je te rassure, il ne sera utilisé que pour tout ce qui est administratif ou protocolaire. C'est nom un peu rude à entendre, et comme je ne l'aime pas beaucoup, les gens vont continuer de m'appeler Moreto.


Puis, il délaissa tout cela et inspira. Le fond de l'air était particulièrement doux et transportait les effluves des fleurs, parfum agréable qui l'apaisait.

- Mon ami, si cela peut te rassurer, je me porte bien. Pendant des années, je n'ai eu de cesse de parfaire mon enseignement, et je me suis tourné vers les arts de la Chevalerie. C'est à mon sens une voie toute indiquée pour quelqu'un destiné à devenir roi. Mais pour devenir le guerrier et le souverain accompli que je suis désormais, j'ai sacrifié ma relation avec Maria-Serena et je l'ai malheureusement perdue de vue. Je n'ai plus aucune nouvelle d'elle, et j'ai eu beau la chercher, je crains qu'elle n'ai disparue. Que cela soit de son fait ou celui d'une toute autre personne il est évident que son existence me soit désormais cachée et qu'on me refuse le droit de mêler ma destiné à la sienne. Mon ami, mon coeur saigne, et mon désespoir est grand. Que dois-je faire à ton avis ? C'est ici quelque chose que l'on a négligé de nous enseigner et qui me fait cruellement défaut. Suis-je condamné à aimer un souvenir ?

La question le torturait. Il se refusait à abandonner son amour, mais dans un autre sens, sa nation lui avait clairement fait comprendre qu'il devait promptement se trouver une épouse et donner naissance à un héritier, qu'il fusse mâle ou femelle (dans la loi Faërienne, c'est l'ainé qui hérite du trône, quelque soit son sexe, sauf s'il le cède au profit de l’héritier suivant dans l'ordre de succession). Face à un tel dilemme, il ne savait que faire. Entre sa passion et son devoir, un abyme se creusait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde)

Revenir en haut Aller en bas

Petite visite avant qu'il ne soit trop tard (pv résident du palais et la garde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1